Vous êtes ici:

1897

Les débuts de la Gallia Judaica

Naissance de la Gallia Judaica sous la direction de Henri Gross

1903

Les débuts de la Germania Judaica

L’idée de la Germania Judaica est prononcée lors de la réunion de comité de la « Gesellschaft zur Förderung der Wissenschaft des Judentums » (la société pour le soutien des sciences du judaïsme) suite à l’initiation du rabbin et historien Marcus Brann de Wrocaw au sein d’un groupe de rabbins et intellectuels juifs germanophones.

Juin 1905

On entame le travail

Réunion de comité à Wrocaw. Élaboration d’une ébauche de travail qui est publié dans la revue mensuelle de la société.

1907

Présentation d’un index alphabétique des lieux et des noms propres.

1909

Publication de huit échantillons d’article.

1913

Préparation pour l’impression des articles des lieux et des territoires de la lettre A à la lettre L.

1914-1918

La Grande Guerre

1917

Il y a 100 ans

Publication du premier tome (A à L) de la Germania Judaica I (du début jusqu’à 1238).

1920

Le manuscrit avec les entrées des lieux M à Z de la Germania Judaica I est soumis à l’imprimerie pour son évaluation. Il y disparaît.

Milieu des années 20

Ismar Elbogen reprend le projet en main et prie les contributeurs de reconstruire leurs articles. Chaim Tykocinski se charge de la rédaction d’un certain nombre d’articles ainsi que du travail rédactionnel des autres contributions.

 

1934

Première année sous le régime nazi: Publication du deuxième tome (M à Z) de la Germania Judaica I (du début jusqu’à 1238).

1936

Lors de la réunion des membres de la société, Nachum Wehrmann propose l'élargissement de la Germania Judaica jusqu’à l’année 1500. Son idée a une forte résonance, mais on se met d’accord pour l’année 1348 comme l’année de césure pour la Germania Judaica II.

Jusqu’en octobre 1938, la rédaction reçoit d’une centaine de contributions. Mais lors des pogroms de novembres, les articles tombent dans les mains des autorités nazies. Les auteurs sont priés de remettre leurs travaux à nouveau.

1939-1945

La Seconde Guerre mondiale

Au début de la guerre, 80% des documents sont mis en sécurité à Londres. En 1954, ces derniers sont transférés à Jérusalem aux Jewish Historical General Archives.

1955

Germania Judaica II

L’institut Leo Baeck, qui vient d'être créé, prend en charge la Germania Judaica II et délégue la mission à Zvi Avneri à Haifa.

1967

Publication du premier tome de la Germania Judaica II (contributions A à L)

1968

Publication du deuxième tome de la Germania Judaica II (contributions M à Z)

1969

Germania Judaica III

Début des travaux sur la Germania Judaica III (1350-1519). L’université hébraïque de Jérusalem demande à Arye Maimon de prendre la succession de Zvi Avneri.

1972

Nouvelle Gallia Judaica

Fondation de la Nouvelle Gallia Judaica par Bernhard Blumenkranz.

1987

Publication du premier tome de la Germania Judaica III (contributions A à L)

1995

Publication du deuxième tome de la Germania Judaica III (contributions M à Z)

2003

Publication du troisième tome de la Germania Judaica III (introduction, articles sur les territoires et indices)

Les éditeurs de la Germania Judaica III, Mordechai Breuer et Yacov Guggenheim communiquent dans l’introduction du tome III/3 la prolongation du projet à titre de Germania Judaica IV pour la période jusqu’en 1620. Dans ce but, des coopérations entre l’université hébraïque de Jérusalem et l’université de Düsseldorf sont entreprises. Mais cette initiative ne parvient pas au-delà d’un seul fascicule, la publication du tome Germania Judaica IV/2 sur le landgraviat d’Hesse-Marbourg. Aussi la mise en place d’une version digitale du projet, initialement prévue, ne s’est jamais réaliser jusqu’à présent.

2017

Nouvelle Gallia-Germania Judaica

Des chercheurs ambitionnés d'Allemagne et de France lancent ensemble un projet pilote franco-allemand pour conduire la Gallia et la Germania Judaica au 21e siècle.